P1090887-1

P1090889-1

P1090893-1

P1090890-1

P1090884-1

Allez mercredi, c'est musée ! (L'école était exceptionnellement fermée...)

Et je peux vous assurez que je ne les ai pas traînées car le sujet était "quite exiting" !!!

Suivez le guide :

" A l'époque des Lumières, un inventeur français essaya de produire de la soie, non pas de vers, mais avec des araignées. L'aventure aurait pu s'arrêter là, car la qualité du produit se révéla assez médiocre... Néanmoins, certains approfondir l'idée au 18ième et décidèrent que Madagascar ferait un lieu de production parfait. L'exposition universelle de Paris de 1900, fut l'occasion d'exposer pour la première fois un objet réalisé à partir de ce fil de soie : un lit à baldaquin. Ce fut aussi la dernière car le rapport qualité/temps/prix était désastreux... Preuve du désintérêt total : on ne sait même pas ce qu'est devenu ce lit si particulier..."

Un anglais et un américain vivant là-bas ont décidés de se relancer dans la fabrication de fil de soie d'araignés, le temps d'une très courte collection (automne/hiver 2012 !): 1 cape et 1 châle, exposés au V&A. En même temps, certains chiffrent nous font comprendre le pourquoi de cette mini-collec' :

- 5 ans furent nécessaires pour la réaliser.

- 1 millions d'araignés ont été solicitées {ramassées manuellement dans la nature chaque jour puis soigneusement placées dans des boîtes (pour cause de canibalisme !), le fil en était extrait avant qu'on ne les relache}.

- 80 personnes employées pour extraire la soie, filer, tisser, coudre et broder les pièces de tissus obtenues.

Bref, vous l'aurez bien compris, le joli fil doré produit par ces araignés est plus destiné au marché de l'art qu'à celui du prêt-à-porter...

Mais bon, on ne sait jamais, je vais peut-être susciter des vocations...